un dernier pour la route

Manuel Pratt commence là où les autres s’arrêtent.

Dans son nouvel opus, en espérant que ce ne sera pas le dernier ni pour la route ni en dehors de la scène, il nous dévoile les craintes d’un comédien avant un spectacle, ses « trucs » pour briser le trac.

Lui, hypocondriaque, il nous tend la main quand il se rend chez son médecin, à l’hôpital… il nous parle de sa peur de vieillir, de son changement physique…
Et bien sûr, il parle de ce monde qui est vraiment malade…

On rit, on rit beaucoup, d’abord on apprécie autant d’autodérision, autant de moquerie envers lui-même, idéal après pour accepter les critiques acerbes sur cette société qui déraille.

Auteur prolifique, il est l’auteur contemporain le plus joué au festival d’Avignon 2008 (programme festival off).

Il fut aussi chroniqueur occasionnel à France Inter en 2010.

Depuis plusieurs années, il participe régulièrement et avec grand succès au Festival Off d’Avignon – il est l’un des rares où il est indispensable de réserver – Il y présente en général 4 spectacles en altérnance